bandeau Nantes-Histoire

Association

 

Archives municipales

Grand T

Château

Conférence

Autour du livre : Histoire populaire de Nantes

 

Auteurs : Alain Croix, Didier Guyvarc'h, Gwenaël Guillaume.

Fondateur et anciens Présidents de Nantes-Histoire

et

Thierry Guidet

Fondateur de Place Public

 

Samedi 18 novembre 2017

 

Maison des syndicats (ancienne gare de l'état) Boulevard de la prairie au DUC (bus ligne C5)

Entrée libre

Pour une histoire populaire

Pourquoi s'attacher à faire l'histoire du peuple ?

 

A l'occasion de la publication de l'Histoire populaire de Nantes, les historiens français auteurs d'une histoire populaire, ainsi que des acteurs locaux dont les activités s'inscrivent dans cette démarche, débatteront de cette question.

 

14h : Présentation de l'après-midi ( Thierry Guidet, journaliste)

 

14h15-16h15 : Actualité de l'histoire populaire

Michelle Zancarini-Fournel, auteure de Les luttes et les rêves (La découverte) et Gérard Noiriel, auteur de Une histoire populaire de la France (Agone, à paraître) échangent avec Franck Renaud, journaliste, directeur de Place publique, avec Thierry Guidet et avec le public.

 

16h15-16h30 : Pause

 

16h45 : Pratiques nantaises d'histoire populaire.

Nathalie Barré (Quartiers à vos mémoires, Archives municipales), Gwenaël Guillaume (Nantes-Histoire), Christophe Patillon (Centre d'histoire du travail) échangent avec Thierry Guidet.

 

17h : Faire l'histoire populaire de Nantes.

Alain Croix et Didier Guyvarc'h, co-auteurs de l'Histoire populaire de Nantes dialogueront avec Franck Renaud puis avec le public en présence des deux autres co-auteurs, Thierry Guidet et Gwenaël Guillaume.

 

 

 

La manifestation est organisée par les Presses universitaires de Rennes, la revue Place Publique et le Centre d'Histoire du travail, avec le concours de la ville de Nantes

 

 

Parution de livres 2017

intervenants et adhérents Nantes-Histoire

 

Jacques Santrot

Directeur du musée Dobrée 1985-2010

Adhérent de Nantes -Histoire

Les doubles funérailles d'ANNE de BRETAGNE,
Le corps et le coeur

janvier-mars 1514

Editeur Droz

 

 

 

Duchesse souveraine de Bretagne et reine de France pour la seconde fois, épouse de Charles VIII puis de Louis XII, Anne meurt à Blois le 9 janvier 1514.

Ses obsèques durent soixante-dix jours. Un long convoi, terrestre, mène son corps à Paris et à Saint-Denis, puis un bref voyage, fluvial, apporte son coeur à Nantes où son coffret d'or, exceptionnel, reste le symbole de la relation mystique entre un peuple, sa souveraine et son territoire. La multiplicité des rites, parfois nouveaux, et la richesse des cérémonies révèlent la puissance de la Couronne, l'importance des Bretons, le rang de chacun, le poids de l'Eglise et le rôle de la quête du salut.

Par les regards croisés de l'historien, qui interprète les textes, de l'historien d'art, qui décrypte les miniatures, et de l'archéologue, qui fait parler les objets, le lecteur découvre au jour le jour l'organisation politique, la préparation technique, le déroulement et le rayonnement des plus grandioses obsèques royales qu'ait connues la France au début de la Renaissance.

 

 

 

Nicolas Patin

Intervenant de Nantes-Histoire saison 2016-2017

 

 

Krüger, un bourreau ordinaire, Fayard, 2017

 

 

Qui était Friedrich-Wilhelm Krüger ?

 

Un officier allemand idéaliste qui entra à 20 ans dans la Première Guerre modiale. Un soldat qui vécut le déhonneur de la défaite ; un homme nommé à la tête de la Pologne occupée en 1939, au service d'Heinrich Himmler et d'Adolf Hitler. Un bourreau dont les historiens n'avaient pas expliqué jusqu'ici le rôle majeur joué dans l'extermination de deux millions de juifs polonais. Le chef suprême de la police et de la SS, qui fit construire les camps de Beec, de Solibor, de Treblinka ; coordonna la destruction du ghetto de Varsovie ; organisa la destruction de la résistance polonaise...

Comment ce jeune homme enthousiaste a-t-il pu devenir, en deux décennies, l'un des pire bourreaux de la Seconde Guerre mondiale ?

Dans cette biographioe captivante, Nicolas Patin convoque le Journal intime inédit de Krüger, des archives allemandes, polonaises, américaines, pour restituer le parcours nuancé d'un bourreau ordinaire sculpté par trente ans de violence, d'une guerre à l'autre.

 

 

Archives municipales

 

En construction

 


 

Grand T

 

 

 

 

 

Le Festival « Nous Autres » refait l’Histoire !

 

Du 9 au 11 juin, le festival « Nous Autres » s’empare de la question de l’écriture de l’histoire en mêlant le savoir, la création artistique et les collections patrimoniales.
Cette seconde édition s’attache à faire découvrir les ressources des « objets-monde » objets à la croisée des mondes et des cultures.

 

Petit aperçu de la programmation :
• Le 9 juin (19 h 30 - 23 h 30) au Grand T : grand débat sur le thème « L’Histoire est-elle encore possible ? » et théâtre.
• Le 10 juin (14 h - 21 h 30) au Musée d’Histoire : performances, lectures, flash-conférences, théâtre d’objets inspiré des collections du musée, impromptu dansé de Ambra Senatore et Le Bal du siècle dans la cour du Château...
• Le 11 juin (14 h - 19 h 30) au Grand T : Conférence de Timothy Brook (historien canadien) sur la circulation des biens et des conflits entre l’Europe et la Chine au XVIIe siècle, atelier dansé avec le chorégraphe Loïc Touzé…
Plus d’infos : http://www.legrandt.fr/spectacles/nous-autres-0

 

 


 

Château

Exposition

Les Esprits, l'Or et le Chaman

 

 

Chefs-d’œuvre du Musée de l'Or de Colombie.

Les esprits, l'or et le chaman.

 

 

 

 

 

 

 

Du 1er juillet au 12 novembre 2017 Bâtiment des expositions

De 10h à 19h, 7j/7 - À partir du 1er septembre : de 10h à 18h, fermé le lundi

 

22 juillet : en raison de la Nuit bretonne, fermeture de l'exposition à 17h

 

 

 

 

Alain Croix et Xavier Nerrière

 

Le peuple d'Hélène Cayeux

Une histoire nantaise ou l'oeuvre d'une photographe engagée

 

Titre et sous-titre provisoire

Editions CHT

 

 

 

Sortie prévue en novembre 2017

Le CA de Nantes Histoire a décidé de soutenir la parution de cet ouvrage en en réservant cent exemplaires.

Nantes Histoire vous offre la possibilité d'en effectuer une réservation au prix de 20 euros ( prix public 29 euros).

 

 

Hélène Cayeux

 

Née en 1946, Hélène Cayeux arrive à Nantes en 1974.

D'abord correspondante photo pour l'APP, elle intègre le journal Ouest-France.

Discrète, patiente et attentive, cette parisienne a su prendre le temps de se faire accepter dans sa région d'adoption. Elle développe un style personnel : ses photos sont efficaces, percutantes, expressives comme l'impose la pratique journalistique, mais elle accorde une attention particulière à ses sujets, comme si elle recherchait leur consentement.

Quelle que soit l'actualité, l'observateur n'est pas perturbé par un sentiment de voyeurisme, il est au contraire happé par une image qui l'interpelle, le questionne, le fait réfléchir ou voyager.

Beaucoup se souviennent de la qualité de ses clichés lors des conflits qui précèdent la fermeture des chantiers navals nantais en 1987. Mais , en dehors des périodes exceptionnelles de luttes, Hélène Cayeux se soucie de rendre compte de la condition humaine de ses contemporains et elle ne rate pas une occasion de saisir le monde du travail sur le vif. Plus largement, pendant près de vingt ans, elle couvre l'ensemble de l'actualité régionale, tant politique et sociale que sportive et culturelle.

Elle est décédée fin septembre 2017.

 

Alain Croix et Xavier Nerrière soulignent l'importance patrimoniale de l'oeuvre d'Hélène Cayeux et veulent mettre en évidence ses photographies à travers un livre grand format et richement illustré (environ 200 pages et autant de reproductions).

 

Alain Croix

 

Historien, il a notamment travaillé sur la Bretagne et l'histoire des représentations. Il est en particuliert co-auteur de La Bretagne des photographes, en 2012, aux presses universitaires de Rennes et du Dictionnaire de Nantes, en 2013, également aux PUR.

 

Xavier Nerrière

 

Animateur au Centre d'histoire du travail, en charge des fonds iconographiques, il est l'auteur de Images du travail- Les collections du centre d'histoire du travail de Nantes, en 2014 aux PUR.

 

 

Bulletin de réservation Cliquez

 

 

 

 

 

 

 

CONCRÈTEMENT QUE CHERCHONS-NOUS ?

 

L’année 2017 est consacrée à l’adolescence !

Insignes, uniformes, manuels témoignant d’une participation à des mouvements scouts, à l’activité de patronages ou d’amicales laïques, à la Jeunesse ouvrière chrétienne permettront d’évoquer l’essor des mouvements de jeunesse dans la première partie du 20e siècle.

 

Pour évoquer l’émergence à partir des années 50 d’une « culture jeune » et explorer ses pratiques et ses lieux de prédilection dans la métropole nantaise, nous recherchons : première télévision, places de concert, premiers 45 tours et tourne-disque, transistor, magnétophone et walkman, guitare, souvenirs de cinéma, des maisons de quartiers, premier appareil photo et photographies des lieux incontournables des rendez-vous entre copains (cafés, bords de Loire, piscine, patinoire…), indispensables du look ado (jeans, jean déchiré, polo, teeshirt, blouson de cuir, minijupe…), journaux lycéens, magazines et posters.

Toutes les traces de pratiques sportives caractéristiques de la jeunesse nantaise au cours du siècle nous intéressent : la voile et le canotage, la gymnastique (illustrée par la Nantaise), le vélo ainsi bien sûr, que le football (de la Mellinet à la Saint-Pierre), et le basket-ball (de l’Hermine et la Similienne)...

Souvenirs et objets témoins de toutes les premières fois – cigarette, alcool, permis de conduire, argent de poche et compte en banque, tatouages, sexualité, scooter et solex - permettront d’évoquer les expérimentations qui caractérisent aujourd’hui le long passage de l’enfance à l’âge adulte.

 

Contact : Aurélie De Decker, responsable du service de la Conservation 02 51 17 49 00 ou collectegrandir@chateaunantes.fr www.chateaunantes.fr