bandeau Nantes-Histoire

Année 2017-18

 

Assemblée générale et projet

En construction

 

 

 

Agenda

 

Cours Public 2017-2018

 

 

 

 

11 décembre

Tal Bruttmann

 

18 décembre

Bernard Michon

 

8 janvier

Jean Guiffan

 

15 janvier

Danièle Lochak

 

22 janvier

Philippe Josserand

 

5 février

Annick Peters-Custot

 

12 mars

Jean-Clément Martin

 

19 mars

Philippe Joutard

 

26 mars

Mathilde Larrère

 

5 avril
Patrick Boucheron

 

9 avril

Michel Kervarec

 

 

 

 

Cours public 2017-2018

 

 

Les cours publics passés de la saison 2017-2018,

résumé, biographie et bibliographie, sont à visualiser dans la rubrique "Année en cours"

 

 

 

 

11 décembre

 

Tal Bruttmann

Chercheur rattaché à l'EHESS-Paris

 

 

"Ecrire l'histoire de la Shoah aujourd'hui : La photo comme source historique"

 

 

Biographie :

 

Chercheur rattaché à l'EHESS, les travaux de Tal Bruttmann portent sur les politiques antisémites en France pendant la guerre et sur la "solution finale" en Europe.

 

Bibliographie :

 

Auteur notemment de :

  • La logique des bourreaux (hachette littératures, 2003).

  • Au bureau des affaires juives, L'administration française et l'application de la législation antisémite, 1940-1944 (La Découverte, 2006).

  • Aryanisation économique et spoliation en Isère. Presses Universitaires de Grenoble, 2010.

 

Il vient de publier aux éditions de La Découverte un essai sur l'histoire d'Auschwitz (2015) et à coécrit avec Christophe Tarricone en 2016 Les 100 mots de la Schoah (PUF, Que sais-je) et prépare actuellemnt une étude consacrée aux photographies prises à Auschwitz durant la guerre.

 

 

 

18 décembre

 

 

Bernard Michon

Maître de conférences en histoire moderne

CRHIA (EA 1163)

Université de Nantes

 

 

"Des années 1980 à aujourd'hui, retour sur les évolutions de la recherche sur la traite des noirs et l'exclavage colonial."

 

Résumé :

 

La conférence propose de rendre compte du profond renouvellement historique que ces thématiques ont connu depuis une trentaine d'années, en partant d'une approche quantitative vers une recherche où les témoignages des acteurs occupent une place centrale ; les esclaves sont désormais au coeur des études conduites par des spécialistes.

 

Trois échelles d'analyse seront proposées pour mieux appréhender les évolutions survenues : les situations internationale, nationale, et loco-régionale. En effet, proposer cette intervention à Nantes qui fut la capitale française de la traite légale puis illégale, amène à s'interroger sur le processus mémoriel conduit dans le port ligérien depuis le milieu des années 1980.

L'association Nantes-Histoire a participé à ce mouvement, en promouvant une histoire citoyenne.

 

Bibliographie :

 

Ouvrage scientifique

  • Le port de Nantes au XVIIIe siècle. Construction d'une aire portuaire, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2011, 397 p.

Direction de numéros de revues

 

Coordination de la revue Cahiers des Anneaux de la Mémoire :

  • N° 10 : Les ports et la traite négrière, Nantes, Nantes, 2007, 255 p.

  • N° 11 : Les ports et la traite négrière, France, Nantes, 2007, 275 p.

  • N° 16 : La Loire et le commerce Atlantique, Nantes, 2015, 239 p.

 

Articles publiés (sélection)

  • Jean Bonneau ou la traite au service d'un capitalisme aventureux, Revue du Philantrope, n°6, Eric Saunier (dir.), Financer et armer pour la traite au Havre et à Nantes au XVIIe siècle, Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2015, p.115-142.

  • La perception des gens de couleur par les Nantais à la fin du XVIIIe siècle, Cahiers des Anneaux de la Mémoire, n°17, Eric Noël (dir.), couleur et liberté dans l'espace colonial français (début XVIIIe-XIXe siècle), Actes du colloque de la Martinique (campus Schoelcher) (17-18 mai 2016), 2017, p.191-208.

  • Capitaines de navire et traite des Noirs. Approche des négociations africaines à partir du cas nantais, in Gilbert Buti, Luca Lo Basso et Olivier Ravaux (dir.), Entrepreneurs des mers. Capitaines et mariniers du XVIe au XIXe siècle, Actes du colloque d'Aix-Marseille (novembre 2013), Paris, Riveneuve éditions, 2017, p. 213-232.

 

 

 

8 janvier

 

 

Jean Guiffan

Professeur honoraire de khagne

Lycée Clemenceau Nantes

 

 

"Histoire de la laïcité en France de 1789 à nos jours"

 

Résumé :

 

Il y a un peu moins de trente ans, en octobre 1989, l'exclusion de trois collégiennes de Creil refusant d'enlever leur foulard en classe déclenche dans les médias, dans la vie politique et chez les intellectuels une polémique sur la place de l'islam dans une République laïque.

Jusqu'à cette date, les débats sur la laïcité dans notre pays ne concernaient guère que les relations entre l'Etat et l'Eglise catholique : après un long affrontement, ponctué par la loi de Séparation de 1905, s'était finalement instaurée une sorte de coexistence pacifique, y compris sur un point sensible, celui de l'enseignement.

Avec le développement de l'islam en France, le problème s'est déplacé : il ne s'agit plus de rapports entre Eglise et Etat, mais entre religion et société, ce qui conduit à redéfinir ou à préciser le concept de laïcité.

 

Bibliographie :

 

Ne sont indiqués ici que les ouvrages les plus récents dont certains ont fait l'objet de nombreuses polémiques

 

  • Baubérot Jean, Petit manuel pour une laïcité apaisée, La Découverte, 2016

  • Bianco Jean-Louis, La France est-elle laïque ? , éd. de l'Atelier, 2016

  • (s.d.) Cerf Martine et Horwitz Marc, Dictionnaire de la laïcité, Colin, 2016 (2e éd.)

  • Delfau Gérard, La laïcité, défi du XXIe siècle, L'Harmattan, 2016

  • Hennette-Vauchez Stéphanie et Valentin Vincent, L'affaire Baby-Loup ou la nouvelle laïcité, L.G.D.J., 2014

  • Pena-Ruiz Henri, Dictionnaire amoureux de la laïcité, Plon, 2014

  • Portier Philippe, L'Etat et les religions en France. Une sociologie historique de la laïcité, Presses Universitaires de Rennes, 2016

 

 

15 janvier

 

 

Danièle Lochak

Professeur émérite de droit public

Université Paris-Nanterre

Membre et ancienne présidente du Gisti

 

 

"Trente années de combats contre les politiques migratoires et pour la reconnaissance des droits des étrangers"

 

 

 

22 janvier

 

 

Philippe Josserand

Maître de conférences en histoire médiévale

Université de Nantes

 

 

 

"La fabrique des héros : le cas de Jacques de Molay, dernier grand-maître de l'ordre du Temple"

 

 

 

 

5 février

 

 

Annick Peters-Custot

Professeur d'histoire médiévale

Université de Nantes

 

 

"Faire l'histoire d'un Empire sans héritier : Les historiens face à l'Empire byzantin."

 

 

Bibliographie :

  • A. Peters-Custot, Les grecs de l'Italie méridionale post-byzantine. Une acculturation en douceur (IXe-XIVe siècle), Rome, 2009, (Collection de l'Ecole française de Rome, 420).

  • A. Peters-Custot, Bruno en Calabre. Histoire d'une fondation monastique dans l'Italie normande : S. Maria de Turri et S. Stéfano del Bosco, Rome, 2014 (Collection de l'Ecole française de Rome, 489).

  • Dir., A. Peters-Custot, M.de Souza et F.-X. Romanacce, Le sacré dans tous ses états, Saint-Etienne, 2012 (Travaux du CERHI, 10).

Références :

  • Byzance en Europe, Dir. Marie-Françe Auzépy, Paris, 2003.

  • Une bibliothèque byzantine. Nicolas-Claude Fabri de Pereisc et la fabrique du savoir, Anne-Marie Cheny, Paris,2015.

  • Byzance retrouvée. Erudits et voyageurs français (XVIe-XVIIIe siècle), cat. exp., Paris, 2001.

 

 

 

 

12 mars

 

 

Jean-Clément Martin

Professeur émérite

Université Paris Ier

Ancien directeur de l'Institut d'histoire de la Révolution Française

 

 

"30 ans d'histoire de la révolution française"

 

Résumé :

Trente ans après

 

En 1988-1989, Nantes-Histoire avait lancé une série de conférences autour de la Révolution française, bicentenaire oblige. Trente ans plus tard, un tel thème n'aurait aucune chance d'être retenu et suivi. Non que tout ait été dit alors et que la recherche n'ait rien changé, puisque tout au contraire la compréhension de la Révolution française dans sa factualité et surtout dans ses interprétations a été profondément modifiée avec l'introduction de nouvelles perspectives, la prise en compte de nouveaux champs d'étude sans oublier la force de débats et de polémiques, mais c'est le rapport à l'idée de révolution et la vision de la Révolution française comme modèle qui ont été affectés par les événements survenus dans le monde et par les remises en cause des liens sociaux.

C'est en tenant compte de ce double point de vue que la conférence cherchera à présenter d'une part l'état de la question, trente ans après, pour dégager les principaux apports et surtout pour discuter des questions les plus brûlantes, d'autre part pour estimer ce qui reste aujourd'hui de la croyance en la révolution et de l'emprise de la mémoire de la Révolution française.

 

 

Bibliographie :
  • 2012- La machine à fantasmes. Relire l'histoire de la Révolution française, Vendémiaire. Reédition augmentée - 2014.

  • 2012- Nouvelle histoire de la Révolution française, Perrin.

  • 2013- Un détail inutile ? Le dossier sur les peaux tannées. Vendée 1794, Vendémiaire.

  • 2014- La guerre de Vendée, 1793-1800, reédition refondue de La Vendée et la France, Point-Seuil.

  • 2015- Au coeur de la Révolution. Les leçons d'histoire d'un jeu vidéo, avec Laurent Turcot, Vendémiaire.

  • 2016- Robespierre. La fabrication d'un monstre, Perrin.

  • 2017- Nantes et la Révolution, Musée Château des Ducs.

 

 

 

19 mars

 

 

Philippe Joutard

Professeur émérite d'histoire moderne

Université Provence-Aix-Marseille I

Recteur d'Académie honoraire

 

 

"Les apports de l'histoire orale, la question du témoignage"

 

 

 

 

26 mars

 

 

Mathilde Larrère

Maître de conférences en histoire contemporaine

UPEM

 

 

"Les historiens des chaussettes à clous"

 

 

 

 

9 avril

 

 

Michel Kervarec

Membre fondateur de Nantes-Histoire

 

 

"L'histoire industrielle et ouvrière nantaise sous la IIIe république et Vichy"

 

 

Résumé :

 

Le monde des salariés s'est structuré de façon autonome pendant la 3e République, avec la fondation du Parti Ouvrier français en 1880, puis celle du syndicat CGT en 1895. Au tournant du siècle naquirent les Bourses du Travail.

Le secteur de la métallurgie, symbolisé à Nantes par la présence de trois chantiers navals au début du 20e siècle allait donner le ton des luttes sociales au plan local pour des décennies. Leur impact devait marquer profondément la population et peser sur les mentalités.

En 1936, avec le Front Populaire, elle envoya trois députés socialistes sièger à l'Assemblée Nationale.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, ce sont les ouvriers qui fourniront très majoritairement des combattants pour la Résistance armée contre l'occupant.

C'est de tout cela, comme des luttes internes au mouvement ouvrier, dont nous allons parler.

 

 

Bibliographie référence :

 

  • Tillon Charles, On chantait rouge, Editions Robert Laffont, 1977.

  • Leroux Emilienne, Victoire d'une ville et de ses habitants, Nantes. Tome 1: Des origines à 1914, Tome 2 : De 1914 à 1933, Reédition L'Harmattan, 2014.

  • Gulin Claude, Le syndicalisme ouvrier en Bretagne jusqu'à la Première Guerre mondiale, 3 volumes, Editions Espace Ecrits, 1990.

  • Crois Alain, Guidet Thierry, Guillaume Gwenaël, Guyvarc'h Didier, Histoire populaire de Nantes, PUR.